Accueils collectifs de mineurs

Réglementation et Conseils de la D.D.C.S d'Indre-et-Loire

Accompagner un stagiaire BAFA

Conseils et bonnes pratiques

Le rôle du directeur dans l’accompagnement du stage pratique est défini par l’article 22 de l’arrêté du 15 juillet 2015 : « A l’issue du stage pratique, le directeur délivre au stagiaire un certificat mentionnant son avis motivé sur les aptitudes de l’animateur stagiaire à assurer les fonctions prévues à l’article 9 ».

Comprendre le stage pratique

Le stage pratique constitue un espace qui permet au stagiaire :

  • d’expérimenter en mettant en pratique ses acquis du stage théorique de base
  • d’acquérir de nouvelles connaissances.

Ce temps lui permet également :

  • d’évaluer ses acquis, sa capacité à les réinvestir dans l’action
  • d’évaluer son aptitude à s’intégrer dans une équipe éducative
  • d’évaluer sa motivation.

Ce stage constitue un temps de réflexion et d’identification des besoins en terme de formation complémentaire pour orienter le stagiaire dans la troisième étape de son cursus (stage d’approfondissement ou de qualification).

Ce stage s’inscrit dans une logique de progrès. Pour se faire :

  • il se réalise sous la conduite du directeur qui agit en tant que formateur
  • il nécessite une méthode d’évaluation.

S’organiser en interne et évaluer le stagiaire

Le rôle du directeur de l’accueil collectif de mineur dans lequel le stagiaire BAFA réalise son stage pratique est pleinement définit :

  • il met en place un dispositif d’accompagnement du stagiaire
  • il concourt à l’atteinte des objectifs de formation du stagiaire
  • il valide ou invalide le stage et motive son avis.

Pour remplir son rôle, il appartient au directeur de mettre en place un système d’évaluation continue, d’aide, de conseil, d’analyse de pratique, avec en préalable la définition d’objectifs et d’observables reposant sur les fonctions et aptitudes des animateurs BAFA. Cet accompagnement est à co-construire avec le stagiaire. Le stagiaire doit être également acteur de sa formation (logique d’auto-évaluation).

Les outils

Le projet pédagogique, qui organise la vie de l’accueil, les différents rôles au sein de l’équipe pédagogique. Les modalités de suivi des stagiaires BAFA peuvent y figurer.
Le livret de suivi du stagiaire : Les organismes de formation proposent aux stagiaires des outils d’auto-évaluation. Ces derniers peuvent
servir pour accompagner les stagiaires dans leur stage pratique.
Le certificat de stage qui conclut le stage pratique en validant ou invalidant le stage. Il est assorti d’un avis rédigé par le directeur de l’accueil. Cet avis s’adresse d’abord à la DRDJSCS et aux membres du jury BAFA. Il éclaire la décision du directeur de stage. Cet avis est bref, il doit être concis et dépourvu d’ambiguïté. Il correspond moins à une démarche d’évaluation et de conseils.
Un outil d’évaluation ad hoc, qui peut être conçu au sein de l’accueil, avec le directeur, l’équipe pédagogique, les stagiaires BAFA. Il sera davantage détaillé que le simple avis du certificat de stage et répondra à l’objectif d’acquisition progressive de connaissances et à leur mise en oeuvre ainsi qu’à la réflexion du stagiaire BAFA sur son positionnement.

 

Outil d’évaluation proposé par le jury BAFA du Puy‐de‐Dôme

I – Descriptif du dispositif de formation et l’évaluation
Évaluations séquentielles, entretiens individuels, séquences de formation individuelle ou collective, suivi du travail quotidien, supports mis à disposition du stagiaire, éventuelle délégation de la fonction de formation et d’évaluation…
II – Éléments d’appréciation du stage
A – Capacité à s’intégrer dans l’élaboration et la mise en oeuvre d’un projet pédagogique (utilisation des acquis du stage de formation générale, affirmation et justification de ses points de vue, capacité et souci l’observation et d’évaluation, aptitude au travail en équipe…)
B – Qualités manifestées dans l’organisation et la conduite de la vie quotidienne et collective (réinvestissement des connaissances théoriques, disponibilité matérielle et affective, écoute, capacité à gérer tous les aspects de la vie des enfants, souci de la qualité de la vie quotidienne et des relations, sécurité (connaissance et respect des règles, prévention et organisation)…
C – Compétences manifestées dans l’organisation et la conduite des activités
1 – Pédagogie (réinvestissement des acquis de la formation et des compétences personnelles, volonté d’élargissement de ses moyens d’action (demande de formation, de documentation…), réflexion pédagogique et qualités d’organisation, qualités d’imagination, aptitude à la
proposition…
2 – Matériel (respect, souci et entretien du matériel, locaux, moyens disponibles, souci et capacités manifestées dans la maintenance et la gestion du matériel (sécurité des utilisateurs et respect des investissements faits par l’organisateur)
D – Comportement personnel dans la vie collective du séjour et de l’équipe pédagogique (qualités des relations interindividuelles et collectives, disponibilité, respect des personnes et des règles communes…).
E – Capacité et volonté d’évaluation de son action et de son parcours de formation
III – Appréciation générale et conseils pour la suite de la formation
IV – Observations du stagiaire

vulputate, neque. nec id mattis vel, ut elit. ut sed